Comment fonctionne le télétravail et quels sont les droits des travailleurs ?

Comment fonctionne le télétravail et quels sont les droits des travailleurs ?

28 octobre 2020 0 Par Sarah

Notamment pendant le confinement, le télétravail a été très prisé. Malgré le déconfinement, certaines entreprises belges continuent d’appliquer ce système pour quelques employés. Ce peut être pour une raison ou une autre qui ne nous concerne pas.Mais attention, voici ce que vous devez savoir si vous passez en télétravail sous l’initiative de votre employeur pour ne pas vous faire avoir. 

Qui paye les charges en télétravail ?

Contrairement aux freelances, les charges pour un télétravailleur devraient être minimes. Si l’on en croit notamment les législateurs qui ont récemment règlementé ce genre de statut, et l’expert en comptabilité Ixelles, les employeurs doivent en effet payer davantage que le salaire des employés qu’ils font travailler depuis chez eux.

Pour passer en télétravail, et assurer tout de même la bonne marche de l’entreprise, vous aurez besoin d’une connexion internet, d’ordinateurs et vous dépenserez de l’électricité. Toutes ces dépenses supplémentaires doivent être réglées par votre employeur en plus de votre salaire par mois.

Le télétravailleur touche un salaire fixe par mois comme tous les salariés. Il ne perd pas en grade et ne change pas de quotas horaires. Il ne devrait donc y avoir aucune baisse dans sa fiche de paye. Les conditions d’exécution du contrat de travail, comme elles ont été convenues au départ, continuent de s’appliquer. 

Quels sont vos droits sociaux en tant que télétravailleur ?

Télétravailleur ou non, vous conserver le statut de salarié à part entière. À ce titre, vous pouvez également conserver tous vos droits sociaux. On peut citer entre autres : les caisses de préparation à la retraite, les congés payés, les RTT, les assurances d’entreprises, etc. Pour les femmes enceintes, elles conservent aussi le droit à un congé de maternité.

Par ailleurs, la résiliation d’un contrat de travail d’un télétravailleur est toujours sous le joug du droit social. C’est-à-dire que vous devez passer chez l’expert en comptabilité Ixelles de votre entreprise pour le solde de tout compte, mais en plus, l’employeur devra respecter les délais ou les règles de préavis. De même, le télétravailleur, s’il veut démissionner devra respecter ces termes lors de la résiliation du contrat. 

Conditions de télétravail : focus sur les horaires

Bien que passer en télétravail puisse vous paraitre plus pratique et plus confortable, ce n’est pas pour autant aussi libre qu’un freelance. En effet, si le travailleur indépendant peut organiser son emploi du temps comme il le souhaite, ce n’est pas le cas pour les télétravailleurs. Comme susmentionnés, ces derniers doivent conserver leurs quotas horaires habituels. C’est-à-dire, entrer à des heures de bureau, respecter les heures de pauses déjeunées, etc.

Attention toutefois, que vous travailliez de chez vous ou dans le siège de l’entreprise, les heures supplémentaires doivent toujours être comptées comme tel. Selon la durée et la plage horaire pendant laquelle vous travaillez, elles peuvent être comptées à 50% ou 100% de majoration. Et bien évidemment, tout doit être mentionné dans votre fiche de paie.

Mais le télétravail ne dure pas

Avec internet et les différents logiciels proposés par les grandes marques informatiques, passer en télétravail est facile et à la portée de tout le monde de nos jours. On en a fait l’expérience pendant le confinement. Mais, en règle générale, le télétravail ne dure pas. Si la pratique a été très en vogue et très appréciée pendant la période de confinement, la majorité des entreprises ont en déjà fini avec ça. Et pour cause, cela peut engendrer trop de charges et trop de complication.

Il se fait à la demande des employeurs et s’est terminé, récemment pour la plupart, sous leur initiative également. De nombreux salariés ont retrouvé donc depuis peu le chemin de leur bureau, et ce, tout en respectant les gestes barrières bien évidemment.